La Gauche et le Peuple. Lettres croisées

La Gauche et le PeupleDonner envie de se plonger dans les échanges épistolaires d’un historien et d’un philosophe n’est pas chose simple, sauf à être l’un d’eux… Et pourtant, ceux qui s’intéressent à la politique, qui ne confondent pas analyse et sabir, débat et polémique ni utopie avec absurdité, ceux-là y trouveront de l’intérêt et du plaisir. Le titre est déjà un appel : si l’on doit parler du lien entre la Gauche et le Peuple, c’est qu’il est rompu. Ce constat, connu, Jacques Julliard et Jean-Claude Michéa le reprennent avec distance, posant des pistes passionnantes et riches. Pourquoi la Gauche a-t-elle quitté le Peuple ? Pour quoi la Gauche de Gauche ne parvient-elle pas à le rencontrer ? Et ces interrogations se posant d’ailleurs réciproquement. Plus largement, les auteurs réinterrogent la notion même de Peuple. Qui est-il ? Comment le saisir ? Comment concilier une aspiration légitime à la participation et une nécessaire chose publique bien au-dessus des individus ? Et arrivent au champ si flou et si labouré du nationalisme, du patriotisme et de l’identité, champ où se confondent des éléments aussi opposés que la haine de l’autre, l’attachement à une communauté diverse et une culture commune. Ce livre est positionné bien sûr mais, par le panorama qu’il dresse, il peut concerner tous ses lecteurs en accord ou non avec l’esprit général qu’il promeut. Avec simplicité, hauteur et ambition, les deux auteurs dessinent un horizon qui permet de respirer et d’espérer. Un peu d’oxygène et d’intelligence, ça fait du bien !

Pierre Legrand

____________________________________________

Jacques Julliard et Jean-Claude Michéa, La Gauche et le Peuple. Lettres croisées
Flammarion, 2014, 250 p., 19,90 €

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *