La mystique de la croissance. Comment s’en libérer – Sacrée croissance ! Comment s’en sortir

CroissanceOn ne compte plus les livres d’alerte sur la crise écologique et les méfaits de la croissance et de la consommation à tout prix. Les auteures de ces deux ouvrages se connaissent et ont travaillé ensemble : Dominique Méda est une des sociologues interviewées fréquemment par Marie-Monique Robin, journaliste et réalisatrice de documentaires très remarqués*. Même les titres de leurs livres sont des clins d’œil mutuels. La première traite de l’impératif de la reconversion écologique et des différents moyens, théoriques et pratiques que nous avons à notre disposition pour la mettre en oeuvre, quand la seconde se livre à une géniale uchronie prospective dans laquelle les hommes ont réussi leur transition écologique et savourent les bienfaits de la société post-croissance…grâce, notamment, aux solutions proposées par Dominique Méda ! Cependant, « La mystique de la croissance » n’échappe pas à la règle des ouvrages sociologiques sur le sujet. Si les thèmes traités sont intéressants – comme la création d’indicateurs pour concurrencer le PIB et donner un meilleur aperçu du progrès et du bien-être d’une nation (en intégrant la répartition des richesses, ou les dégâts causés sur l’environnement) – on regrette parfois qu’ils prennent un tour trop théorique. Par exemple, à quoi servent de nouveaux indicateurs si les gouvernements ne font rien pour corriger leurs « mauvaises notes », notamment en termes d’inégalités et d’impact écologique des activités ? Comment débloquer les verrous politiques, géopolitiques, individuels et collectifs ? Le lecteur a parfois du mal à envisager des solutions concrètes et praticables à mettre en oeuvre dès maintenant si nous voulons éviter un désastre annoncé : l’épuisement de nos ressources, l’augmentation rapide de la température du globe, la pénurie alimentaire, la prolifération des épidémies et…l’extinction des espèces vivant sur terre.

S’il est un livre à recommander, à lire, à diffuser, à annoter frénétiquement et à savourer, c’est bien celui de Marie-Monique Robin. Celle-ci nous écrit depuis sa maison « passive » (très peu consommatrice d’énergie), en 2034, et retrace les vingt années qui la séparent maintenant du « grand chambardement » du 14 avril 2014. Le rapport du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) vient d’être publié. Il annonce une augmentation de la température terrestre de plus de 4,8 degrés d’ici à 2100, si les émissions de gaz à effet de serre continuent de progresser. A terme, c’est la fin de l’humanité. Relayé en boucle dans les médias, il génère une vaste prise de conscience collective et politique. Les chefs d’État se réunissent au Bhoutan (seul pays au monde qui utilise actuellement l’indicateur du Bonheur national brut pour évaluer ses politiques publiques), et décident d’unir leurs forces pour mener à bien la « Grande transition ». Partout, des groupes locaux sont créés ou des « sachants » forment des « apprenants » à décoloniser leur imaginaire de consommateurs et à changer de mode de vie. Tout y passe : révolution agricole et énergétique, création de fermes urbaines, éducation, monnaies locales, semaine de 20 heures…

Enfin un livre concret et optimiste sur la transition écologique qui ne lésine pas sur les explications savantes et qui laisse une grande place à l’humour. Ne manquez pas le passage où le François Hollande du futur sermonne ses ministres en leur disant qu’« il faut en finir avec cette habitude détestable qui fait qu’un politique professionnel peut prendre la tête de n’importe quel ministère, même s’il n’a aucune compétence dans le domaine d’attribution ! […] L’urgence des chantiers que nous avons à conduire nous impose de revoir nos modes de fonctionnement ». On en sourit et on se prend à rêver… Le 14 avril 2014, il n’y a pas eu de « Grand chambardement » à la suite de la publication du rapport du Giec…mais il est encore temps pour ce grand réveil collectif !

Audrey Torrecilla

_______________________________________________

Dominique Méda, La mystique de la croissance. Comment s’en libérer
Flammarion, coll. Documents et Essais, 2013, 310 p., 17 €

Marie-Monique Robin, Préface de Matthieu Ricard, Sacrée croissance ! Comment s’en sortir
La Découverte, coll. Cahiers libres, décembre 2014, 272 p., 19,90 €

_______________________________________________

*Notamment les documentaires et best-sellers « Le monde selon Monsanto », « Notre poison quotidien » et « Les moissons du futur »

Un commentaire

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *