Les archives du Syndicat des chômeurs en ligne

Une présentation du site Partage, Mémoire & Prospectives était organisée vendredi 30 septembre à Toulouse dans les locaux de l’université Jean-Jaurès. Sous la responsabilité de l’Association Archives Partage CCSC, les archives du Syndicat des chômeurs sont désormais en ligne grâce au concours des Archives Départementales et une équipe de bénévoles réunie autour de Annie Dreuille.

Marie-Christine Jaillet, vic-présidente de la Commission Recherche de l'université Jean-Jaurès

Marie-Christine Jaillet, aux côtés de Annie Dreuille accueille les participants


Les archives du Syndicat des chômeurs, à l’origine des maisons et du mouvement des chômeurs qui devaient devenir la fédération Mouvement National des Chômeurs et Précaires (MNCP), ont désormais leur site web : Partage, Mémoire & Prospectives.

Alors que le mouvement des chômeurs dans sa forme contemporaine a désormais passé le cap des trois décennies d’existence, la création de cet outil de recherche, d’information et de partage vient à point. Il faut en remercier l’équipe que Annie Dreuille a su réunir à Toulouse pour que les riches archives accumulées par le Syndicat des chômeurs, le MNCP et Partage trouvent un point de chute qui ne soit pas un enterrement mais une source, espérons-le, de travaux et de débats futurs.

Le mouvement des chômeurs a non seulement des archives mais désormais une riche histoire qui a marqué sinon modifié le paysage social. Alors que le chômage de masse ne cesse de prospérer, hélas, depuis plus de quarante ans, les chômeurs, chômeuses et précaires sont devenus objet et sujet de l’histoire sociale. C’est l’apport, notamment, de Maurice Pagat, qui a su cristalliser une désespérance et une colère en parole collective, les chômeurs en « acteurs du débat social » comme le proclame une banderole sur un document d’époque.

Annie Dreuille, actuelle présidente de l’association Archives Partage CCSC* a témoigné du démarrage de l’expérience toulousaine des maisons de chômeurs, ainsi que de l’apport parfois méconnu joué à cette occasion par le Comité Chrétien de Soutien aux Chômeurs (CCSC), ce dont a témoigné Gérard Marle, cofondateur du CCSC. La graine semée a donné naissance dans le Sud-Ouest à un dynamique réseau de maisons de chômeurs.

Hassan Aït Saïd et Marie Lacoste témoignent sur les maisons de chômeurs aujourd'hui

Hassan Aït Saïd et Marie Lacoste témoignent sur les maisons de chômeurs aujourd’hui

L’existence de ce réseau aujourd’hui a été illustrée par la présence de Marie Lacoste, secrétaire nationale du MNCP (et animatrice à Toulouse de l’association Avenir) ainsi que de Hassan Aït Saït de l’association Partage Faourette (MNCP) du quartier Faourette et Bagatelle. Les maisons de chômeurs permettent aux chômeurs et précaires de passer d’une parole individuelle et isolée à une parole collective. L’un des objectifs prioritaires du MNCP est d’ailleurs de faire progresser au niveau de la société et des institutions la reconnaissance de cette parole collective. Il ne s’agit pas non plus de porter un discours de victimisation mais de défense des droits et de propositions face à une précarisation galopante.

Si les chômeurs sont désormais sujet de l’histoire, l’ouverture sur Internet du site d’archives démontre qu’ils sont également devenus objet et sujet de savoir. C’est ce dont ont témoigné les chercheurs et universitaires présents, Marie-Christine Jaillet, Jean-Pierre Barokas, Marie-Laure Morin et Daniel Guy. Certes, de notre point de vue, les études et recherches économiques, sociologiques, historiques, médicales (cf. notre action sur la question du suicide des chômeurs) ne sont pas au niveau de la situation dramatique et de la prégnance du chômage sur l’évolution de la société depuis plusieurs décennies. Le nouvel outil fourni par l’équipe toulousaine devrait fournir l’occasion à de nouvelles générations de chercheurs de se saisir de cette problématique sociale particulière pour nourrir et enrichir l’action du mouvement des chômeurs. Afin, comme le propose le site, d’associer « expériences de terrain et recherches. ». Un objectif que nous partageons par l’existence même de Partage-La Revue.fr.

Robert Crémieux

* Association Archives Partage et CCSC, 5 place du Fer à Cheval, 31300 Toulouse

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *