« Osons les jours heureux »

Le mouvement Utopia se définit comme une « coopérative citoyenne d’éducation populaire ». Parmi ses objectifs, la lutte contre un consumérisme effréné et le productivisme prédateur. Le mouvement s’efforce également à rassembler et faire coopérer les organisations citoyennes aujourd’hui dispersées mais représentant une majorité porteuse de l’aspiration populaire au « bien vivre ». Nous publions ci-dessous un article explicitant la démarche de l’une de ses initiatives « Osons les Jours Heureux ».

Une démarche inspirée du Programme du CNR en 1944

« Pour bâtir une société du bien vivre et oser des jours heureux dès maintenant, il est vital que les organisations citoyennes de la transition coopèrent afin d’œuvrer ensemble au renouveau démocratique »

par Solenne BOIZIAU

S’inspirant des « Jours Heureux », (le nom du programme révolutionnaire que le Conseil national de la Résistance a adopté en 1944), un collectif d’organisations de la société civile a élaboré une liste de vingt-cinq mesures prioritaires, destinées à engager immédiatement « une transition écologique, sociale et démocratique ». Nous invitons citoyen-ne-s et mouvements, syndicats, ou associations à en prendre connaissance et à nous rejoindre dans la construction de l’archipel[1] « Osons Les Jours Heureux ».

Nous vivons l’une de ces périodes incertaines de l’Histoire que nous ne voulons pas regarder demain avec une immense colère et d’infinis regrets : c’était encore possible et nous n’avons rien fait…

Réagissons, résistons et créons. Face aux régressions sociale, écologique et démocratique, l’inaction et le laisser-faire ne sont plus une option.

Les associations, syndicats, et mouvements de la société civile sont nombreux et extrêmement divers par leurs tailles, leurs moyens, leurs objectifs, et aussi par leur histoire et leurs modes d’action. Cette diversité se catalyse cependant autour d’un socle de valeurs communes, une éthique partagée et la volonté conjointe d’œuvrer pour un monde solidaire, éthique et écologique.
En février, plusieurs dizaines d’organisations comme le Mouvement Utopia, l’Association des Paralysés de France, Pouvoir Citoyen en Marche et #LesJoursHeureux, inspirées par de multiples appels[2], se sont réunies à Villarceaux.

Ensemble, au terme d’un processus participatif dépassant le risque de la dispersion, elles ont élaboré 25 mesures[3] qui s’inscrivent avec résolution dans les enjeux du long terme. Ces actions prioritaires permettront, par un renouveau démocratique, l’avènement d’une société moins inégalitaire, solidaire et conviviale.

De telles rencontres montrent que toutes ces organisations se retrouvent autour d’une vision très semblable des «Jours Heureux du 21ième siècle»… qu’elles souhaitent voir advenir. Les 25 mesures essentielles, élaborées lors de ce séminaire, ont tissé un premier socle commun. Celles-ci ont été choisies notamment car elles exerceront un effet de levier considérable sur la vie sociale et politique lorsqu’elles seront mises en œuvre.

Aujourd’hui plus que jamais, nous faisons nôtre l’héritage du Conseil National de la Résistance et appelons à construire des jours heureux. Il ne suffit pas de se réclamer de cet héritage, encore faut-il en défendre les acquis, et aller plus loin aujourd’hui en prenant en considération les indispensables mutations écologique, sociale et démocratique contenues dans ces 25 mesures.

Depuis, cette collaboration perdure et d’autres projets collectifs voient le jour. Nous élaborons aujourd’hui les contours d’une gouvernance basée sur la fondation d’un « archipel » réunissant nos diverses organisations, syndicats, et mouvements. Il ne s’agit pas d’une énième organisation bureaucratique mais de créer un lieu permettant d’agir ensemble efficacement dans le respect des identités de chacun. Force est de constater, qu’en dehors du jeu politique institué et de la scène médiatique, à travers des milliers d’initiatives, un autre monde se forme et bourgeonne. Un monde démocratique, soucieux du bien commun, des humains et de la nature dont nous faisons partie.

C’est dans une forte convergence des mouvements issus de la société civile que réside notre principale source d’espoir.

Si nous n’avons aujourd’hui que peu de moyens de pression matérielle à opposer aux puissants du moment qui mènent le monde à sa ruine, nous disposons d’autres leviers que sont l’appel à la prise de conscience devant les faillites sociales et écologiques, le combat contre l’hégémonie culturelle du néolibéralisme.

Comme il est trop tard pour être pessimiste[4], il est de notre devoir de résister aux  dérives d’un système insoutenable et inégalitaire, d’imaginer des sociétés justes et solidaires, d’expérimenter des nouvelles activités ou pratiques qui constituent le cœur du vivre ensemble, le « Buen Vivir » que nous souhaitons vivre dès aujourd’hui.

« Le pire n’est pas exclu, mais le meilleur reste possible », nous rappelle Edgar Morin[5].

Construisons ensemble des jours heureux.

Dès maintenant.

Archipel citoyen – Osons des Jours Heureux

Solenne BOIZIAU
Chargée de vie associative
06 78 18 28 79

**

[1]              La métaphore de l’archipel, développée par Claude Henry à partir des écrits d’Édouard Glissant et de l’expérience de « Pouvoir citoyen en marche« , est particulièrement éclairante pour illustrer la forme et le mode de gouvernance que pourrait adopter un rassemblement d’organisations et de mouvements de la société civile : un « Archipel Citoyen ».

[2]              Dont l’Appel des Résistants aux jeunes générations lancé en 2004 et l’appel d’Edgar Morin Changeons de Voie – Changeons de Vie lancé en 2017, entre autres.

[3]              Ces 25 mesures ont été co-construites à partir de l’ensemble des mesures proposées par les mouvements des membres participants au séminaire, et également à partir du livre « Et nous vivrons des Jours Heureux » sorti à l’automne 2016 regroupant 120 actions rédigées par 100 autrices et auteurs spécialistes dans leur domaine.

[4]      Matthieu Ricard

[5]      Vous pouvez signer l’Appel d’Edgar Morin sur http://changeonsdevoie.org/

**

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *