Film-débat « Les monnaies complémentaires »

AGMAS14juinLa MAS vous invite à participer à ses réflexions sur l’économie locale et apporter votre contribution à sa revalorisation des potentiels humains sur le nord haut-marnais.
A l’occasion de son Assemblée Générale, la MAS appelle à votre soutien pour défendre des valeurs de vivre et travailler ensemble, restaurer la cohésion sociale dans des initiatives originales d’économie solidaire.

Samedi 14 juin à 14h00 à la MJC de Saint-Dizier, nous débattrons de l’opportunité d’une « monnaie complémentaire » au service de la redynamisation de l’économie locale, avec Roger Winterhalter, initiateur de nombreuses expériences alternatives dans l’exercice d’une démocratie locale.

Pour l’Assembléé Générale de la Maison pour un Accueil Solidaire:
– 9h00     Accueil café à la MJC
– 9h30     Assemblée Générale
– 12h00   Buffet-Repas préparé par l’association Mirabilia ( le tarif est de 15€00 pour les solidaires et 5€00 pour les budgets restreints. Merci de réserver à mas.mncp@free.fr ou au 06 03 91 04 22 ) 
– 14h00   Film-Débat « Les monnaies complémentaires » avec Roger Winterhalter
Pour les aficionados, n’oubliez pas le café philo à 17h00 au Pichet : « La guerre est-elle une fatalité? »

Revue d’actus : 28 mai 2014

@Actualités Nationales
Le nouveau site du MNCP est enfin en ligne!
Retrouvez sur notre site www.mncp.fr toutes les actu nationales, actu de nos associations, et toutes les informations sur le chômage et la précarité!
Aidez-nous à l’alimenter, en envoyant vos témoignages (Défense de vos droits à Pôle Emploi et à la CAF), vos réfléxions (articles, notes, tribunes, recension d’ouvrage), et vos oeuvres (caricatures, photgraphies, etc…). La philosophie du MNCP est de mettre en avant la parole des chômeurs, par les chômeurs et pour les chômeurs…Faites-vivre ce site, et transmettez-nous vos contributions par mail : contact@mncp.fr et vos témoignages en remplissant notre formulaire en ligne

Compte-rendu du Conseil National de Lutte Contre les Exclusions
Le 22 mai dernier s’est tenue la réunion d’installation de la nouvelle mandature du Conseil National de Lutte contre la pauvreté et l’Exclusion sociale (CNLE). Et c’est une date importante pour notre Mouvement.
Fondé à la suite de la mise en place du RMI il y a plus de 20 ans, le CNLE en mit presque 15 à accueillir, et par la fenêtre, les chômeurs et précaires, c’est-à-dire celles et ceux qui étaient les premiers concernés par les travaux de ce conseil. Après des années de bagarres persévérantes, le MNCP a obtenu une grande victoire symbolique : la fédération MNCP siège désormais de plein droit dans ce conseil, au même titre que les autres grandes fédérations d’intervention sociale, mais une de ses associations, Chôm’actif de Clermont-Ferrand a été désignée comme membre du 8e collège du CNLE, créé en 2013 et réservé aux usagers des politiques de lutte contre l’exclusion. Le MNCP a participé à la conception et à la création de ce collège. Il a ensuite manifesté de nombreuses réserves quant à sa mise en œuvre : selon nous, ce collège faisait trop de place à un témoignage individuel et fort peu à une expression collective et organisée, et par ailleurs diverse, des précaires. Il semble, par la désignation de Chôm’actif, que ces remarques aient été entendues.
Lisez-la suite de notre compte-rendu sur notre site.

Consultation du MNCP par Jean Desessard sur la formation professionnelle
Le 22 mai dernier, le MNCP a rencontré le collaborateur de Jean Desessard, sénateur de Paris et ancien délégué général du MNCP. Il a prévu de poser une question avec débat au gouvernement sur le sujet au combien épineux de la formation professionnelle à destination des chômeurs.
Le MNCP a fait part d’un constat que les chômeurs connaissent bien. La formation est d’abord vécue comme quelque chose de compliqué, d’inaccessible et, pour beaucoup, de « pas pour eux ». Nous savons bien que la formation à destination des chômeurs est utilisée ou bien comme un alibi politique, ou bien comme une soupape pour occuper ceux dont on ne sait pas quoi faire parce que l’on n’a pas d’emploi à leur proposer.
La formation est aussi un maquis infini de procédures, de dispositifs et de cases dans lesquelles il est infiniment complexe d’y voir clair, tant pour un chômeur qui s’y plonge que pour un conseiller Pôle emploi censé maîtriser le sujet.
Enfin, nous regrettons aussi que l’accent soit mis sur des formations courtes, immédiatement qualifiantes, c’est-à-dire réservées aux chômeurs les plus près de l’emploi et à qui il ne manque qu’une petite chose. La formation doit être ouverte à tous, courte ou longue, pour un emploi immédiat comme pour une acquisition de compétences nouvelles ou même un épanouissement personnel et social, souvent préalable à un retour plus lointain mais plus réussi vers l’emploi.
Lisez la suite de notre compte-rendu sur notre site.

@Actualités des Associations
Réunion d’information sur l’UNEDIC organisée par Chômeurs Associés
Le 22 mars dernier, la CFDT, CFTC et FO ont signé avec le MEDEF un projet d’accord national interprofessionnel sur l’indemnisation du chômage. Une convention qui déplaît fortement à la CGT, FSU, Solidaires, MNCP (1) et CIP (2), qui organisaient, hier, à Foix, une réunion d’information. «Le but de la manœuvre, commentait alors Daniel Mémain, de Solidaires 09, c’est de faire 800 millions d’économie sur le dos des chômeurs, cadres, précaires et même des retraités. Dans la période de crise actuelle, le régime d’assurance chômage ne doit pas s’attaquer aux chômeurs, au contraire.»
La suite sur La Dépêche de l’Ariège ou sur notre site

Le MNCP 71 poursuit son combat avec les salariés de l’ACAPA
Le Syndicat Libre des Chômeurs et Précaires (MNCP 71) travaille aussi auprès des salariés lésés et a gagné de nombreuses affaires aux Prud’hommes. L’affaire de l’ACAPA (Association Creusotine d’Aide aux Personnes Agées) est un véritable imbroglio, qui risque de laisser de nombreux-ses salarié-es sur le carreau…Pascal et Denise Guillemoz, représentants du MNCP 71 craignent que l’association ACAPA ne fasse l’objet d’une procédure de liquidation judiciaire, avec licenciement de personnel, un personnel déjà bien éprouvé par des conditions de travail difficiles qui s’en ressentent sur les personnes âgées.
La suite ici.

@ Revue de presse du chômage et de la précarité
L’Observatoire des inégalités s’inquiète du « décrochage de la France Populaire »
L’observatoire des inégalités dresse un constat sans appel : depuis 2008, le niveau de vie des plus démunis diminue. Une crise qui alimente les tensions sociales, mais n’inquiète pas plus que ça les couches favorisées, dont les revenus continuent à augmenter.
Extraits :
« Ce décrochage de la France d’en bas est inédit. Jusqu’au milieu des années 2000, les inégalités s’accroissaient par le haut, tirées par la progression des revenus des plus aisés. Pas uniquement des très riches, mais de toute la frange des 10 % les plus aisés. Les moins favorisés continuaient à voir leurs revenus augmenter, notamment au début des années 2000 du fait de l’importante hausse du Smic liée au passage aux 35 heures.« Après tout », nous expliquait-on, « peu importent les inégalités si les plus démunis continuent à récupérer les miettes du progrès ». L’argument ne tient plus quand une part de la population décroche. Et encore, la réalité de 2014 est plus dégradée mais elle n’est pas encore visible dans les statistiques de l’Insee, connues avec deux années de retard. Depuis 2011, tout porte à croire que les plus pauvres se sont encore appauvris et les plus riches enrichis.
La hausse du chômage est à l’origine de ce basculement. A la mi-2008, on comptait trois millions de chômeurs inscrits à Pôle emploi. Ils sont désormais 4,9 millions, une augmentation de 63 %. Il faut remonter à la fin des années 1970 et au début des années 1980 pour trouver une telle progression. Parmi eux, on trouve 5,5 % de cadres, 6,6 % d’agents de maîtrise et techniciens et 88 % d’ouvriers ou d’employés. »
Retrouvez l’intégralité de l’étude sur le site de L’Observatoire des inégalités

DARES : 47% des demandeurs d’emploi n’étaient pas indemnisables en 2012
Fin septembre 2012, 2 631 000 personnes, soit 47 % des demandeurs d’emploi ou dispensés de recherche d’emploi, n’étaient pas indemnisables par l’assurance chômage. Parmi elles, 20 % (523 700 personnes) étaient indemnisables par le régime de solidarité, principalement par l’allocation de solidarité spécifique (ASS). Les autres étaient inscrites sur les listes de Pôle emploi sans être indemnisables, ni par l’assurance chômage ni par le régime de solidarité (2 107 300).
58 % des personnes indemnisables par le régime de solidarité y sont entrées immédiatement après une fin de droits à une allocation de l’assurance chômage. Elles sont 63 % parmi les personnes indemnisables par l’ASS et 85 % parmi celles qui sont indemnisables par l’ASS pour la première fois.
Extrait des Analyses DARES, N°37 – Mai 2014 Téléchargez le PDF

Les textes de la convention Unedic sont en ligne
La Convention du 14 Mai relative à l’indemnisation du chômage est désormais disponible en ligne. Celle-ci a été signée par la CGPME, le Medef, et l’UPA pour les organisations patronales ; par la CFDT, la CFTC et FO pour les organisations syndicales. La CGT et la CGC continuent de dénoncer cet accord. La CGC demande au Ministre du Travail M. Rebsamen, de ne pas agréer cette convention, qui représente un recul global pour les droits des chômeurs.
En attendant, informez-vous en consultant :
Convention du 14 mai 2014 relative à l’indemnisation du chômage – PDF – 1.64 Mo
Règlement général annexé à la convention du 14 mai 2014 – PDF – 5.8 Mo
Annexes au règlement général de la convention du 14 mai 2014 – PDF – 1.04 Mo
Et retrouvez les textes des annexes et autres accords spécifiques sur le site de l’Unedic en cliquant ici.

Selon l’Unedic, le chômage devrait continuer de croître
Dans un article du Monde, Jean-Baptiste Chastand revient sur les prévisions alarmantes de l’UNEDIC. Nulle inversion de la courbe du chômage en vue. L’Unedic, qui a publié jeudi 22 mai ses  prévisions financières jusqu’en 2016, voit le nombre de demandeurs d’emploi encore croître dans les prochains mois. Selon l’organisme, le nombre de chômeurs sans activité (catégorie A) devrait progresser de plus de 160 000 personnes d’ici à la fin 2015. En comptant les chômeurs en activité réduite (catégories B et C), ce sont 300 000 personnes en plus qui s’inscriraient à Pôle Emploi. Retrouvez l’article sur notre site ou consultez l’article du Monde.  Article Le Monde – 23 Mai 2014

Revue d’actus : 19 mai 2014

@Actualités Nationales
Résultats de la Journée de Travail sur l’Europe
Un groupe de travail, constitué d’adhérents et responsables associatifs de toute la France s’est réuni ce vendredi 16 Mai pour discuter des suites à donner aux Marches Européennes contre le chômage, la précarité et l’exclusion, qui ont beaucoup fait parler d’elles notamment en 1997 et en 2000. Le Groupe de Travail a décidé de relancer les travaux sur l’Europe, avec les autres pays, pour que les chômeurs puissent se faire entendre et être consultés en tant que citoyens européens concernées par les politiques d’austérité actuelles. La création d’un Parlement ou d’Etats Généraux des chômeurs, fait de plus en plus d’émules. 3 régions pilotes en France ont été désignées pour tenter l’expérience et réfléchir sur la mise en place de telles instances. Une nouvelle réunion des marches européennes est prévue les 14 et 15 Juin prochains.

Débat sur le film Crise et Châtiment
Jacques-Henri Vandaele, président du MNCP et Zalie Mansoibou, membre du bureau du MNCP ont participé au débat organisé par le Collectif Roosevelt sur le film « Crise et Châtiment », sur la pauvreté et la montée du fascisme en Grèce. D’autres personnalités étaient présentes pour donner leur analyse : Thanos Contargyris, économiste et membre du Collectif Roosevelt, Dominique Plihon d’Attac, Bruno Lamour, président du Collectif Roosevelt et Olga Abazoglou, productrice du film. Voici un aperçu des débats :

  • participant : les partis réformistes peuvent-ils changer la politique ? Faut il voter aux européennes ?
  • Zalie Mansoibou du MNCP : « on n’a plus de politique, plus d’interlocuteurs. Les citoyens lambda se bougent mais ne constatent aucune volonté de changement chez les politiques. Le racisme ordinaire progresse tous les jours, en raison du désespoir ambiant. Alors quelle pédagogie ? quelle action ? Comment aller au-delà des manifestations ? On ne parle pas de la misère, on ne parle que de Marine Le Pen.
  • Thanos Contargyris : la France prend le chemin de la Grèce. La dette publique ne fait que progresser, en France elle se rapproche de 100%. On est en train de traverser toutes les étapes qu’a connu la Grèce. Il ne faut pas croire qu’on est à l’abri de tout cela.
  • Jacques-Henri Vandaele, président du MNCP : on voit les 50 milliards du pacte de responsabilité comme un transfert massif de la richesse de l’Etat vers la finance. C’est une politique de l’austérité, qui ne mène à rien.

Il est encore temps de visionner le film en cliquant sur ce lien! Film « Crise et Châtiment » – dailymotion

Le MNCP sur l’émission « Toute l’Europe » de France Bleu
Pierre Edouard Magnan, Délégué Fédéral du MNCP débattait avec Pervenche Bérès, tête de liste PS pour les Européennes en Ile de France. « Sur le sujet de l’emploi, qui est un sujet qui nous touche particulièrement, l’emploi est une priorité oui, mais si derrière l’emploi, il y a un emploi choisi, et un revenu décent. Le thème principal n’est pas tant l’emploi ou le travail, c’est la lutte contre les inégalités. Si vous supprimez les salaires, vous allez donner de l’emploi à tout le monde, mais personne ne pourra en vivre. Les politiques de l’emploi doivent être avant tout des politiques de lutte contre les inégalités. C’est ce qui sera déterminant en France et en Europe dans les années à venir, et notamment dans la perception qu’on les citoyens de l’Europe. » Pierre-Edouard Magnan.
Réécoutez l’émission sur : Toute l’Europe – 18 Mai 2014

@Actualités des Associations
Café Citoyen sur l’Europe à Montpellier !
Ce mardi 20 Mai se tiendra un Café Citoyen sur l’Europe, organisé par l’association CREER-Montpellier. Les élections européennes nous concernent tous et toutes même si elles sont boudées par les médias et semblent jouées d’avance. Comprendre les institutions européennes, leur fonctionnement, et notre place et poids de citoyen, voilà les sujets qui seront abordés et débattus, par les premiers concernés par les conséquences des politiques de rigueur budgétaire menées en Europe : les chômeurs et précaires !

L’Alsace se mobilise sur la formation et le RSA !
Les associations MNCP de l’Alsace se sont réunies mardi dernier pour travailler sur l’accès des chômeurs et précaires à la formation. Un prochain groupe de travail est prévu sur le RSA. Ces ateliers visent à préparer des rencontres, avec le Conseil Général du Haut-Rhin et du Bas-Rhin qui projettent de créer des instances de concertation dans lesquelles les associations de chômeurs auraient toute leur place. S’il existe encore des divergences dans la forme que prendraient ces instances, ce projet est en bon chemin grâce au travail de longue haleine de ABCDE Strasbourg, MNCP Haut-Rhin, MNCP Centre-Alsace la MCM et Adise 68.

@ Revue de presse du chômage et de la précarité
Marine le Pen dit faux!
Un article très bien documenté du Monde du 19 Mai détaille les propos mensongers que Marine le Pen a tenu dans une interview dans le magazine Times : « Les Français sont moins bien traités que les étrangers, dans leur propre pays. Ce qui amène un sentiment d’injustice. (…) Aujourd’hui, 40% des étrangers en France sont au chômage.» La politique du bouc-émissaire a ses limites, preuves  l’appui…on ne peut manipuler les chiffres impunément ! L’article conclut : « que l’on parle d’étrangers, d’immigrés ou de descendant d’immigrés, les affirmations de Marine Le Pen sont fausses. »
Article du Monde – 19 Mai 2014

Un député PS veut remplacer les allocations chômage par…des CDI!
Affaire à suivre : Laurent Grandguillaume, député PS de Côte d’Or proche de Rebsamen souhaite rencontrer le Ministre du Travail pour défendre un projet porté notamment par ATD Quart-Monde : proposer aux chômeurs en grande difficulté des emplois en CDI (dans le secteur non lucratif) plutôt que des aides financières, limitées dans le temps et ainsi « recycler l’ensemble des dépenses affectées à la lutte contre l’exclusion au profit du financement d’emplois durables. »
Article L’Express – 14 Mai 2014
Pour prendre connaissance de l’étude menée par ATD, publiée en Septembre 2013, suivez le lien ici :
http://www.atd-quartmonde.fr/IMG/pdf/Etude_macro-economique_public.pdf

Rebsamen se donne pour objectif moins de 3 millions de chômeurs en 2017
Si M. Rebsamen n’a pas voulu reprendre à son compte l’image de « l’inversion de la courbe du chômage » invoquée par son prédécesseur malgré le démenti des chiffres de la DARES, il se fixe néanmoins un objectif ambitieux : passer sous la « barre des 3 millions » avant la fin du quinquennat. Avec un bémol tout de même . « Tous les dispositifs d’aide à l’emploi sont là, maintenant, il faut la croissance ».
Article Le Point – 13 Mai 2014

Revue d’actus : 12 mai 2014

@Actualités Nationales
Des Pôle Emploi occupés par des collectifs de chômeurs, intermittents et précaires dans toute la France!
Le Lundi 5 avril, une cinquantaine d’intermittents, chômeurs, précaires, et agents syndiqués de Pôle Emploi (Solidaires/Sud Emploi, FSU/SNU Pôle Emploi), rejoints par des postiers en grève, a décidé d’occuper l’agence de Pôle Emploi Paris Brancion, dans le 15ème arrondissement. Sans empêcher l’accueil et l’information du « public », nous avons profité de cette journée pour discuter avec les agents de Pôle Emploi et informer les chômeurs et précaires des conséquences prévisibles de la nouvelle convention Unedic. La Direction Générale de Pôle Emploi et le Ministre du Travail, M. Rebsamen, ont fait la sourde-oreille malgré nos demandes de rendez-vous. Nous avons décidé d’organiser une AG le soir dans les locaux de Pôle Emploi et avons été forcé de quitter les lieux suite à l’envoi de 21 fourgons de CRS et de gendarmes sur place ! Nous nous réunirons prochainement pour faire un bilan de cette action et prendre des décisions collectives pour la suite du mouvement. Selon nos dernières informations, le nouveau système des « droits rechargeables » et de calcul du cumul activité réduite/allocation chômage n’entrerai en vigueur qu’en Octobre 2014. La lutte continue !
Pour aller plus loin, l’article paru dans La Croix : « Les chômeurs se rebellent contre la nouvelle convention Unedic »
Article de La Croix – 5 Mai 2014

Invitation du MNCP à une projection-débat sur le film : « Grèce, crise et châtiment », diffusé sur Arte.
Ce mardi 19 Mai, Jacques-Henri Vandaele et Zalie Mansoibou, respectivement Président et membre du bureau du MNCP, participeront à un débat sur le film « Grèce, crise et châtiment », organisé par le Collectif Roosevelt. Ce sera pour eux l’occasion d’exprimer leur vive inquiétude face aux politiques d’austérité appliquées en France et en Europe et dont les dégâts se font déjà voir en Grèce : paupérisation, accès de plus en plus difficile aux services public et à la santé, montée de l’extrême-droite…
Voici le lien pour visionner le film, accessible à tous et toutes sur internet :
Film « Crise et Châtiment » – dailymotion

@Actualités des Associations
Le MNCP 71 continue à faire parler de lui !
Pascal Guillemoz-MNCP 71A l’occasion de la projection publique du film « Se battre », à Mâcon, Pascal Guillemoz revient le rattachement de son association au MNCP : « ensemble, on est plus fort » pour défendre les droits des chômeurs et précaires. Nous ne manquerons pas de parler des projets du MNCP 71, car l’association prépare « un court-métrage qui sera diffusé sur internet. Le but est de s’inspirer d’histoires vécues pour montrer la vie des précaires sur le ton de l’humour. »
Article Le JSL – 9 Mai 2014

@ Revue de presse du chômage et de la précarité
Le Syndicat des Avocats de France tire la sonnette d’alarme sur le nouveau différé d’indemnisation prévu par la convention UNEDIC 2014
Le SAF s’inquiète du contenu de l’Accord National Interprofessionnel (ANI) du 22 mars 2014 relatif à l’indemnisation du chômage en ce qu’il porte des régressions pour les droits des salariés privés d’emploi. Le SAF s’alarme tout particulièrement de l’article 6 de cet accord relatif au différé d’indemnisation, qui, hors licenciements pour motif économique, porte le différé d’indemnisation de 75 jours à 180 jours, soit l’équivalent de six mois. 
Retrouvez l’intégralité de l’analyse du SAF dans son communiqué :
Communiqué de presse du SAF – Mercredi 6 Mai

Michel Sapin défend son action au Ministère de l’emploi, malgré la hausse du nombre de chômeurs et précaires !
Désormais aux Finances, Michel Sapin défend ses deux ans au ministère du Travail, vantant le « dialogue social à la française » malgré la hausse quasi continue du chômage, dans « L’Ecume et l’océan » (Flammarion) à paraître mercredi. Le ministre revient longuement sur l’engagement d’inverser la courbe du chômage fin 2013, non tenu selon les chiffres de Pôle emploi, tenu selon ceux de l’Insee. C’était « un cap (…) certainement pas une promesse », assure-t-il.
Article du Point – 10 MAi 2014

Politis : Les mensonges du PS sur la directive des travailleurs détachés
« Pervenche Berès, tête de liste du PS en Ile-de-France pour les élections européennes, qui a voté la directive avec la droite, semble bien isolée pour affirmer que « cette directive est un pas en avant vers une meilleure protection des travailleurs détachés. » « Il n’y a guère que la Commission européenne à se féliciter de l’adoption de cette nouvelle directive sur le détachement de travailleur. Un soutien certes de poids dont peut se flatter le parti socialiste. Mais la fin du travail low cost n’est pas pour demain. »
Retrouvez le décorticage de la question des travailleurs détachés sur Politis
Article Politis – 8 Mai 2014

Revue d’actus : 28 avril 2014

@Actualités Nationales
Le MNCP reçu dans une délégation unitaire au Ministère du Travail !
Le Vendredi 25 Avril, à l’occasion d’une mobilisation unitaire des chômeurs et précaires une délégation composée de 5 organisations (CGT Spectacle, Syndeac, CIP,  Sud Postiers, MNCP), a été reçue par le Dircab du Ministre du Travail, François Rebsamen. Virginie Gorson-Tanguy, chargée de communication et de coordination de notre Mouvement y a exposé nos revendications. Le Ministère du Travail a reconnu que la nouvelle convention constituait un recul pour les droits de chômeurs mais a confirmé son intention d’agréer l’accord.
La mobilisation continue, on lâche rien : actions prévues le 29 avril dans toute la France, manif du 1er mai, action le 5 mai à Paris…

Groupe de travail Europe/Journée Européenne des Résistances et Alternatives
Comme convenu lors des travaux de l’atelier Europe à l’AG du MNCP, nous organisons Vendredi 16 Mai, à Paris, une journée de « Formation – Réflexion – Action » sur les modalités de l’investissement du MNCP sur la question européenne. Ce groupe de travail sera animé par Laurent Delavigne, responsable de l’association Pas-à-Pas du MNCP.3 grands thèmes seront abordés :

  • La mise en place d’un Parlement des Chômeurs, en partenariat avec les organisations de chômeurs de la région de Thuringe en Allemagne (projet porté par la région Midi-Pyrénées)
  • L’élaboration d’outils de communication pour les associations du MNCP dans le cadre des prochaines élections européennes
  • Notre participation à la Journée Européenne des Résistances et des Alternatives le 17 mai, à Paris.

Prochainement, un nouveau site internet pour le MNCP !
Le site Internet du MNCP va faire peau neuve ! La nouvelle version sera en ligne dans quelques semaines, avec les dernières actualités. Le site actuel ne pourra être actualisé durant cette période. Vous pouvez néanmoins suivre nos actions sur Facebook et Twitter ! A très bientôt !

@Actualités des Associations
La MAS-MNCP a rencontré le Préfet de la Haute-Marne suite à l’interpellation du Ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve
Après l’interpellation du Ministre de l’Intérieur, le 18 Avril, la Maison pour un Accueil Solidaire a reçu le Préfet de Haute-Marne dans ses locaux, le 25 Avril, pendant une heure. Jean-Luc Collet, administrateur du MNCP et responsable de la MAS, en fait le compte-rendu : « cette heure nous a permis de faire le tour de la problématique générale des associations nous avons posé toutes nos difficultés de pérennisation des moyens de fonctionnement, de financement de tous nos projets et des postes salariés attenants, …le tout en situant notre action militante dans la réalité de défense des droits au quotidien […]. Après avoir passé en revue l’éventail des aides possibles (emploi adulte relais, emploi d’avenir, seconde cession des projets CUCS …) le préfet consent à examiner une ligne de financement anticipant les nouvelles mesures de financement des associations pour 2015.Tous nos appels sont passés, la lettre de Jacques-Henri Vandaele, Président du MNCP était aussi très attendue : nous guettons maintenant les retours, avec la marche à suivre pour capter de nouveaux financements. »  

APIC-Mx prépare l’avenir!
A l’occasion de son AG du Jeudi 24 avril, Apic-Mx a soumis son bilan de l’année 2012-2013 à une centaine d’adhérents présents, qui ont élu un nouveau CA. De nombreuses affaires gagnées aux Prud’hommes, de nouvelles activités développées (randonnées, ateliers, repas collectifs) et des projets pleins la tête, dont certains pourront trouver un financement ! Affaire à suivre dans les prochaines newsletters !

L’Association Solidarité la Bruxenelle tient sa première AG!
L’Association Solidarité la Bruxenelle a organisé sa première Assemblée Générale, ce samedi 26 Avril. Des responsables de la MAS et de l’ACT de Saint-Dizier, ainsi que deux salariés du siège étaient présents pour évoquer les projets en cours et à venir : Poursuite des Ateliers créatifs et Ateliers cuisine, développement de l’association, participation aux Comités de Liaison et mise en place d’une activité de jardin partagé de culture biologique, en lien avec les acteurs locaux. La Maire de Sermaize-les-Bains a manifesté son intérêt pour les activités de l’ASB et s’est engagé à soutenir les chômeurs et précaires de la localité.

@ Revue de presse du chômage et de la précarité
Les partenaires sociaux revoient leur copie de la nouvelle convention Unedic sous la pression des intermittents
Les intermittents manifestent demain au Printemps de Bourges. Mis aussi sous pression par Aurélie Filippetti, le patronat, la CFDT, FO et la CFTC ont amendé la réforme issue de l’accord Unédic du 22 mars. Le délai de carence va être adouci mais le plafond du cumul entre revenus et allocations sera rabaissé pour compenser.
Article Les Echos du 24/04 par Dereck Perotte

Gérard Filoche, sur les chiffres du chômage du mois de mars : « C’est une souffrance pour 11 700 personnes de plus »
Gérard Filoche, invité d’i-télé et membre du Bureau National du PS s’inscrit en faux contre la politique menée par le gouvernement pour lutter contre le chômage. Les résultats du mois de mars sont « une souffrance pour 11.700 personnes de plus qui ne vont pas pouvoir vivre dans des conditions normales, dans un pays qui doit donner le droit à l’emploi à tous ». « On ne peut pas vivre avec 5,9 millions de chômeurs, toutes catégories confondues » poursuit-il. « C’est le contraire de l’austérité qu’il faut faire si on veut s’en sortir […] Tout le contraire de ce qu’on est en train de faire. Il faut faire à gauche, pas à droite. »
Voir l’interview de Gérard Filoche sur I-Tele le 25 Avril

L’UNEDIC s’attaque aux intermittents par idéologie
La tribune des membres du Collectif des Intermittents et Précaires, publiée dans Le Monde. «Ces vingt-cinq dernières années, le Medef et la CFDT ont régné sur la direction de l’Unedic. Résultat : 6 chômeurs sur 10 en France ne sont pas indemnisés. Réforme après réforme, on limite les dépenses en cessant d’indemniser une partie des allocataires. Les économies sont faites sur le dos des pauvres, priés de devenir encore plus pauvres. »
Lire l’article du Monde, du 14 Avril

Revue d’actus : 22 avril 2014

@Actualités Nationales
Assemblée Générale du MNCP 2014 : un moment fort !
Du 09 au 12 avril 2014, le Mouvement National des Chômeurs et Précaires s’est réuni en assemblée générale à Saint-Gaudens, accueillie par l’association Chômeurs Associés, qui a fêté ses 25 ans d’existence. Discussions, débats et ateliers (défense des droits, mobilisations, Europe, Economie Sociale et Solidaire, revenu) se sont succédés durant deux jours et demi intenses et enrichissants pour les 120 participants, délégués des associations de la Fédération, venus de toute la France.
Nous avons été heureux de recevoir Didier Minot du Collectif des Associations Citoyennes (dont le MNCP est adhérent), pour un débat sur le financement des associations, ainsi que Monique Iborra, députée de Haute-Garonne et rédactrice d’un rapport parlementaire sur Pôle Emploi en 2013.
Retrouvez les photos de l’Assemblée Générale sur la page Facebook du MNCP !

Prochainement, un nouveau site internet pour le MNCP !
Le site Internet du MNCP va faire peau neuve ! La nouvelle version sera en ligne dans quelques semaines, avec les dernières actualités. Le site actuel ne pourra être actualisé durant cette période. Vous pouvez néanmoins suivre nos actions sur Facebook et Twitter ! A très bientôt !

@Actualités des Associations
Bernard Cazeneuve interpellé par des militants du MNCP !
Des militants de la Maison pour un Accueil Solidaire-MNCP ont interpellé le nouveau ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve lors de sa visite à Saint-Dizier le 18 avril 2014. Ils ont protesté contre la baisse du financement des associations.<
Article de La Voix de la Haute-Marne du 18 avril 2014

Découvrez les projets solidaires de la Maison de la Citoyenneté Mondiale de Mulhouse !
Le « magazin pour rien » et « Cyber Projets » sont deux iniatives solidaires menées par la MCM de Mulhouse. Découvrez ces deux projets dans les vidéos réalisées par Pili :
« Magazin pour rien »
« Cyber Projets »

@ Revue de presse du chômage et de la précarité
Sans baisse du chômage, Hollande affirme n’avoir « aucune raison d’être candidat » en 2017
En visite dans une usine Michelin près de Clermont-Ferrand, le chef de l’Etat a assuré n’avoir « aucune chance d’être réélu » et « aucune raison d’être candidat » à la prochaine présidentielle si la courbe du chômage ne s’inverse pas.
Article de Libération du 18 avril 2014

Rebsamen ne fait « pas de prévision sur l’inversion de la courbe du chômage »
Sa priorité, c’est l’emploi. Le nouveau ministre du Travail, François Rebsamen, qui hérite d’une situation difficile, avec un chômage qui a encore atteint en février un niveau record, se montre toutefois prudent. «Je ne ferai pas de prévision sur l’inversion de la courbe du chômage» a-t-il assuré ce dimanche sur le plateau de l’émission «Le supplément politique» de Canal +.
Article du Parisien du 20 avril 2014

Pôle Emploi : seulement 43% des sortants en septembre 2013 ont retrouvé un emploi
Les chiffres ont été annoncés  vendredi 11 avril par le ministère du Travail : sur les 451 000 chômeurs sortis des listes de Pôle Emploi en septembre 2013, seulement 43,3% ont repris un emploi, soit une proportion en baisse sur 3 mois et sur 1 an.
Article d’Atlantico du 11 avril 2014

Revue d’actus : 7 avril 2014

@ Communiqué
Valls et le défi de l’assurance-chômage
Un des premiers défis auxquels le nouveau gouvernement sera confronté sera l’agrément ou non de la convention définissant les droits à l’assurance chômage pour deux ans à compter du 1er juillet prochain.
Communiqué de presse du mercredi 02 avril 2014
AC !, APEIS, MNCP, CIP-IdF, Recours Radiations, Solidaires Sud Emploi, Sud Culture Solidaires, FSU/SNU Pôle Emploi

@ Revue de presse du chômage et de la précarité
Comment les ruptures conventionnelles poussent les séniors au chômage
Les désastreuses statistiques du chômage de février s’expliquent notamment par la forte progression du nombre de demandeurs d’emploi de plus de 50 ans et surtout de ceux qui approchent la soixantaine. Pour freiner ce mouvement, les règles de la rupture conventionnelles vont être durcies. Mais les entreprises anticipent et multiplient ces ruptures actuellement. Ce qui va encore peser sur le chômage. Article de La Tribune du 28 mars 2014.

Chômeurs proches de la retraite : la mauvaise surprise du nouvel accord sur l’Unédic
Afin de tenir compte du relèvement progressif de l’âge minimum de la retraite de 60 ans à 62 ans, le nouvel accord sur l’assurance chômage prévoit de relever, à compter du 1er juillet 2014, l’âge à partir duquel les chômeurs indemnisés peuvent bénéficier du maintien de leurs indemnités jusqu’à la liquidation de leur retraite à taux plein. Un nouveau calcul qui n’arrange pas tous les seniors qui se retrouvent sans emploi à l’approche de la retraite. Article de Capital du 04 avril 2014.

FO signe l’accord chômage : grandes manoeuvres en vue ?
La négociation sur l’assurance chômage n’en finit pas de faire des vagues. Deux sujets au moins nourrissent les commentaires : l’allongement du délai du carence et la signature de FO. Article de blog d’Eric Verhaeghe du 02 avril 2014.

Les handicapés de plus en plus victimes de la crise de l’emploi
Malgré les pénalités financières, les entreprises peinent à augmenter leurs recrutements, faute de candidats formés et diplômés. L’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées), qui collecte les contributions des entreprises en faveur du handicap et favorise l’insertion de cette population dans l’emploi, lance ce lundi une campagne nationale de communication. Article du Figaro du 31 mars 2014.

Les chômeurs vont devoir rembourser 756 millions d’euros à Pôle Emploi
Plus de 756 millions d’euros d’allocations chômage ont été versés à tort par Pôle emploi à des chômeurs en 2013, contre 720 millions en 2012, selon des données communiquées mardi par l’Unédic, l’organisme qui gère l’assurance chômage. Article de Challenges du 1er avril 2014.

Le médiateur de Pôle Emploi pointe une hausse des réclamations et de la violence
Le médiateur national de Pôle emploi, Jean-Louis Walter, pointe du doigt une nouvelle hausse des réclamations reçues par ses services en 2013 (plus de 24.000), dans un rapport annuel où il s’inquiète aussi « du développement de la violence » envers ses services. Lire le rapport 2014 du médiateur de Pôle Emploi.

Aubervilliers : un homme tente de se suicider à Pôle Emploi
Jeudi 3 avril, un homme qui se trouvait dans les locaux de l’agence de Pôle emploi d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), a sorti un couteau en menaçant de se tuer, après un différend avec un agent. Article du Nouvel Obs du 04 avril 2014.