Revue d’actus : 28 mai 2014

@Actualités Nationales
Le nouveau site du MNCP est enfin en ligne!
Retrouvez sur notre site www.mncp.fr toutes les actu nationales, actu de nos associations, et toutes les informations sur le chômage et la précarité!
Aidez-nous à l’alimenter, en envoyant vos témoignages (Défense de vos droits à Pôle Emploi et à la CAF), vos réfléxions (articles, notes, tribunes, recension d’ouvrage), et vos oeuvres (caricatures, photgraphies, etc…). La philosophie du MNCP est de mettre en avant la parole des chômeurs, par les chômeurs et pour les chômeurs…Faites-vivre ce site, et transmettez-nous vos contributions par mail : contact@mncp.fr et vos témoignages en remplissant notre formulaire en ligne

Compte-rendu du Conseil National de Lutte Contre les Exclusions
Le 22 mai dernier s’est tenue la réunion d’installation de la nouvelle mandature du Conseil National de Lutte contre la pauvreté et l’Exclusion sociale (CNLE). Et c’est une date importante pour notre Mouvement.
Fondé à la suite de la mise en place du RMI il y a plus de 20 ans, le CNLE en mit presque 15 à accueillir, et par la fenêtre, les chômeurs et précaires, c’est-à-dire celles et ceux qui étaient les premiers concernés par les travaux de ce conseil. Après des années de bagarres persévérantes, le MNCP a obtenu une grande victoire symbolique : la fédération MNCP siège désormais de plein droit dans ce conseil, au même titre que les autres grandes fédérations d’intervention sociale, mais une de ses associations, Chôm’actif de Clermont-Ferrand a été désignée comme membre du 8e collège du CNLE, créé en 2013 et réservé aux usagers des politiques de lutte contre l’exclusion. Le MNCP a participé à la conception et à la création de ce collège. Il a ensuite manifesté de nombreuses réserves quant à sa mise en œuvre : selon nous, ce collège faisait trop de place à un témoignage individuel et fort peu à une expression collective et organisée, et par ailleurs diverse, des précaires. Il semble, par la désignation de Chôm’actif, que ces remarques aient été entendues.
Lisez-la suite de notre compte-rendu sur notre site.

Consultation du MNCP par Jean Desessard sur la formation professionnelle
Le 22 mai dernier, le MNCP a rencontré le collaborateur de Jean Desessard, sénateur de Paris et ancien délégué général du MNCP. Il a prévu de poser une question avec débat au gouvernement sur le sujet au combien épineux de la formation professionnelle à destination des chômeurs.
Le MNCP a fait part d’un constat que les chômeurs connaissent bien. La formation est d’abord vécue comme quelque chose de compliqué, d’inaccessible et, pour beaucoup, de « pas pour eux ». Nous savons bien que la formation à destination des chômeurs est utilisée ou bien comme un alibi politique, ou bien comme une soupape pour occuper ceux dont on ne sait pas quoi faire parce que l’on n’a pas d’emploi à leur proposer.
La formation est aussi un maquis infini de procédures, de dispositifs et de cases dans lesquelles il est infiniment complexe d’y voir clair, tant pour un chômeur qui s’y plonge que pour un conseiller Pôle emploi censé maîtriser le sujet.
Enfin, nous regrettons aussi que l’accent soit mis sur des formations courtes, immédiatement qualifiantes, c’est-à-dire réservées aux chômeurs les plus près de l’emploi et à qui il ne manque qu’une petite chose. La formation doit être ouverte à tous, courte ou longue, pour un emploi immédiat comme pour une acquisition de compétences nouvelles ou même un épanouissement personnel et social, souvent préalable à un retour plus lointain mais plus réussi vers l’emploi.
Lisez la suite de notre compte-rendu sur notre site.

@Actualités des Associations
Réunion d’information sur l’UNEDIC organisée par Chômeurs Associés
Le 22 mars dernier, la CFDT, CFTC et FO ont signé avec le MEDEF un projet d’accord national interprofessionnel sur l’indemnisation du chômage. Une convention qui déplaît fortement à la CGT, FSU, Solidaires, MNCP (1) et CIP (2), qui organisaient, hier, à Foix, une réunion d’information. «Le but de la manœuvre, commentait alors Daniel Mémain, de Solidaires 09, c’est de faire 800 millions d’économie sur le dos des chômeurs, cadres, précaires et même des retraités. Dans la période de crise actuelle, le régime d’assurance chômage ne doit pas s’attaquer aux chômeurs, au contraire.»
La suite sur La Dépêche de l’Ariège ou sur notre site

Le MNCP 71 poursuit son combat avec les salariés de l’ACAPA
Le Syndicat Libre des Chômeurs et Précaires (MNCP 71) travaille aussi auprès des salariés lésés et a gagné de nombreuses affaires aux Prud’hommes. L’affaire de l’ACAPA (Association Creusotine d’Aide aux Personnes Agées) est un véritable imbroglio, qui risque de laisser de nombreux-ses salarié-es sur le carreau…Pascal et Denise Guillemoz, représentants du MNCP 71 craignent que l’association ACAPA ne fasse l’objet d’une procédure de liquidation judiciaire, avec licenciement de personnel, un personnel déjà bien éprouvé par des conditions de travail difficiles qui s’en ressentent sur les personnes âgées.
La suite ici.

@ Revue de presse du chômage et de la précarité
L’Observatoire des inégalités s’inquiète du « décrochage de la France Populaire »
L’observatoire des inégalités dresse un constat sans appel : depuis 2008, le niveau de vie des plus démunis diminue. Une crise qui alimente les tensions sociales, mais n’inquiète pas plus que ça les couches favorisées, dont les revenus continuent à augmenter.
Extraits :
« Ce décrochage de la France d’en bas est inédit. Jusqu’au milieu des années 2000, les inégalités s’accroissaient par le haut, tirées par la progression des revenus des plus aisés. Pas uniquement des très riches, mais de toute la frange des 10 % les plus aisés. Les moins favorisés continuaient à voir leurs revenus augmenter, notamment au début des années 2000 du fait de l’importante hausse du Smic liée au passage aux 35 heures.« Après tout », nous expliquait-on, « peu importent les inégalités si les plus démunis continuent à récupérer les miettes du progrès ». L’argument ne tient plus quand une part de la population décroche. Et encore, la réalité de 2014 est plus dégradée mais elle n’est pas encore visible dans les statistiques de l’Insee, connues avec deux années de retard. Depuis 2011, tout porte à croire que les plus pauvres se sont encore appauvris et les plus riches enrichis.
La hausse du chômage est à l’origine de ce basculement. A la mi-2008, on comptait trois millions de chômeurs inscrits à Pôle emploi. Ils sont désormais 4,9 millions, une augmentation de 63 %. Il faut remonter à la fin des années 1970 et au début des années 1980 pour trouver une telle progression. Parmi eux, on trouve 5,5 % de cadres, 6,6 % d’agents de maîtrise et techniciens et 88 % d’ouvriers ou d’employés. »
Retrouvez l’intégralité de l’étude sur le site de L’Observatoire des inégalités

DARES : 47% des demandeurs d’emploi n’étaient pas indemnisables en 2012
Fin septembre 2012, 2 631 000 personnes, soit 47 % des demandeurs d’emploi ou dispensés de recherche d’emploi, n’étaient pas indemnisables par l’assurance chômage. Parmi elles, 20 % (523 700 personnes) étaient indemnisables par le régime de solidarité, principalement par l’allocation de solidarité spécifique (ASS). Les autres étaient inscrites sur les listes de Pôle emploi sans être indemnisables, ni par l’assurance chômage ni par le régime de solidarité (2 107 300).
58 % des personnes indemnisables par le régime de solidarité y sont entrées immédiatement après une fin de droits à une allocation de l’assurance chômage. Elles sont 63 % parmi les personnes indemnisables par l’ASS et 85 % parmi celles qui sont indemnisables par l’ASS pour la première fois.
Extrait des Analyses DARES, N°37 – Mai 2014 Téléchargez le PDF

Les textes de la convention Unedic sont en ligne
La Convention du 14 Mai relative à l’indemnisation du chômage est désormais disponible en ligne. Celle-ci a été signée par la CGPME, le Medef, et l’UPA pour les organisations patronales ; par la CFDT, la CFTC et FO pour les organisations syndicales. La CGT et la CGC continuent de dénoncer cet accord. La CGC demande au Ministre du Travail M. Rebsamen, de ne pas agréer cette convention, qui représente un recul global pour les droits des chômeurs.
En attendant, informez-vous en consultant :
Convention du 14 mai 2014 relative à l’indemnisation du chômage – PDF – 1.64 Mo
Règlement général annexé à la convention du 14 mai 2014 – PDF – 5.8 Mo
Annexes au règlement général de la convention du 14 mai 2014 – PDF – 1.04 Mo
Et retrouvez les textes des annexes et autres accords spécifiques sur le site de l’Unedic en cliquant ici.

Selon l’Unedic, le chômage devrait continuer de croître
Dans un article du Monde, Jean-Baptiste Chastand revient sur les prévisions alarmantes de l’UNEDIC. Nulle inversion de la courbe du chômage en vue. L’Unedic, qui a publié jeudi 22 mai ses  prévisions financières jusqu’en 2016, voit le nombre de demandeurs d’emploi encore croître dans les prochains mois. Selon l’organisme, le nombre de chômeurs sans activité (catégorie A) devrait progresser de plus de 160 000 personnes d’ici à la fin 2015. En comptant les chômeurs en activité réduite (catégories B et C), ce sont 300 000 personnes en plus qui s’inscriraient à Pôle Emploi. Retrouvez l’article sur notre site ou consultez l’article du Monde.  Article Le Monde – 23 Mai 2014

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *