Samedi 2 décembre c’est à Stalingrad que ça se passe

 Avec Macron c’est la pauvreté en marche !
15e manifestation samedi 2 décembre
14 h. Place Stalingrad

Contre le chômage et les précarités
Et pour de nouveaux droits sociaux !

Les attaques contre les plus précaires ne cessent de se multiplier. Réforme des A.P.L., baisse générale de 5 euros. Augmentation de la C.S.G, avec perte de pouvoir d’achat, notamment pour des millions de retraités et remise en cause de la solidarité des cotisations sociales.  Attaque sans précédent contre le code du travail. Gel des emplois aidés. Suppression de l’I.S.F, maintien du C.I.CE, de ses milliards pour zéro résultat concernant les emplois.

Et quand ils vont s’attaquer au système du chômage, cela risque de faire tout aussi mal ; sanction quand refus de deux offres « décentes » d’emplois, le tout est de savoir ce que l’on entend par « décentes ».

L’âge auquel on pouvait prétendre à une indemnisation de 3 ans, au lieu de 2 ans était jusqu’à peu de 50 ans, il est aujourd’hui de 55 ans et Macron voudrait que cela passe à 59 ans. Les changements prévus vont  faire baisser montant et durée des indemnisations.

Des mesures contre les plus pauvres et les plus précaires au bénéfice des riches, des actionnaires et des grands patrons. Alors que moins de 45 % des chômeurs sont indemnisés, et que les femmes sont particulièrement touchées.

Ajouter à ces mesures, les déclarations sur les fainéants, les illettré(e)s, les « travailles si tu veux t’acheter un costard », etc, etc. et on verra tout le mépris, l’arrogance, la suffisance, du Président de « tous les français ».

Face à sa pensée complexe, nous restons pragmatiques car nos vies c’est maintenant que nous les vivons.

Nous vous appelons à venir leur faire un croche pied en participant  nombreux à la manifestation contre le chômage et la précarité, le samedi 2 décembre 2017, à 14 H, Place de Stalingrad à Paris.

Nous exigeons :        

  • Un emploi correctement rémunéré, librement choisi, socialement utile.
  • une indemnisation de toutes les formes de chômage et de précarité avec le SMIC comme référence.

Ce qui aurait  comme effet de protéger contre la précarité et favoriserait le retour à l’emploi.

  • Une véritable et nouvelle réduction du temps de travail.

  • L’arrêt des contrôles et des sanctions contre les chômeurs et précaires, des moyens, notamment humains afin que Pole emploi puisse remplir sa mission de service public.

  • Une allocation exceptionnelle (dite prime de noël) d’un montant de 500 euros pour tous les chômeurs et les précaires.

  • Une véritable politique de formation choisie par les chômeurs.

  • La gratuité des transports publics pour les chômeurs, les précaires et leurs familles.

  • L’application du droit au logement pour toutes et tous.

**

Appel unitaire de quatre organisations

AC! – APEIS – MNCP – CGT Chômeurs

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *