24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 : le capitalisme à l’assaut du sommeil

24h24et7j7Le titre est prometteur. De sommeil, il est question à propos de l’intérêt de la recherche militaire étatsunienne envers les capacités de veille du bruant à gorge blanche. L’auteur a tôt fait d’imaginer, via l’étude de ce fameux volatile, que ce qui sera imposé au fantassin le sera au travailleur. Du sommeil, il parle encore avec les essais de représentation des rêves en images digitales, via des scans cérébraux. Pour le reste, il développe la critique classique et fondée de l’appropriation du temps et de l’espace par le marché, depuis l’avènement de la télévision, qui respectait alors les rythmes du sommeil jusqu’à la prolifération d’outils numériques, toujours renouvelés, « des machines qui contrôlent les masses en les neutralisant et les désactivant ». On objectera que le Capital n’a pas attendu le numérique pour imposer les 3/8 ou le travail de nuit. Ce qui est nouveau, et que l’auteur date des années 90, c’est que le Capital a fait du travailleur-consommateur un être actif 24h/24h et 7j/7j, avec le fonctionnement des réseaux et des marchés en continu. Dans ce sens, une étude de la Dares, publiée fin août 2014, indique que le nombre de travailleurs de nuit, surtout des femmes, avait plus que doublé entre 1991 et 2012, passant de 3,5 % à 7,4 %, avec de plus grandes pénibilités physiques et des contraintes de vigilance accrues.

Là, en revanche, où Jonathan Crary, professeur d’histoire de l’art et d’esthétique, entretient un curieux rapport à la technologie, c’est quand il dénie à l’homme toute capacité à maîtriser les outils et à déjouer les pièges qu’ils contiennent assurément. Entre autres, cette affirmation : « Le phénomène du blog est un exemple (…) du triomphe d’un modèle d’autoconversation à sens unique d’où a été éliminée la possibilité de jamais avoir à attendre et écouter quelqu’un d’autre. Le blog (…) est en ce sens l’un des nombreux signes avant-coureurs de la fin du politique. » Préfère-t-il le discours uniformisé des media plus traditionnels ? Qu’il s’agisse de droit, de technique, d’économie ou d’art, on ne doit pas lire les mêmes blogs…

Jacques Grall

____________________________________________________

24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 : le capitalisme à l’assaut du sommeil
Jonathan Crary, Editions Zones-La Découverte, 144 p. 15 €

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *